La check list du randonneur

Pour rendre agréable et confortable la randonnée, il faut emporter avec soi certaines affaires indispensables. Il faut toutefois les choisir légères pour ne pas crouler sous leurs poids. Voici la check list du bon randonneur.

Un sac à dos pour transporter les équipements

Le premier élément est le sac à dos de randonnée. Il doit être léger, d’une contenance de 30, 40 ou 55 litres selon la durée de la randonnée. L’important est qu’il puisse contenir vêtements, nourriture et autres gadgets nécessaires. Généralement, son poids ne doit pas excéder les 20 % de celui de l’adulte ou les 10 % pour un enfant. L’idéal serait aussi qu’il soit étanche, polyvalent et aérien pour ne pas fatiguer le dos. Toutefois, on peut emporter avec, une housse de pluie pour le protéger de l’humidité.

Une tente pour s’abriter la nuit

La tente est le suivant, mais son choix dépend aussi de la saison. Si auparavant, le type trois-saisons était le plus utilisé, actuellement, les quatre saisons sont plébiscités, car protégeant de la neige ou du froid en altitude. D’autres types existent dont les tentes Trap ou tentes abris composées d’un ou deux piquets et d’une bâche légère, faites pour un bivouac rapide. Les tentes tunnel, elles, sont dédiées au couple, car ne disposant que d’un espace limité. La tente de randonnée dômes offrent par contre un espace relativement grand et sont autoportantes. Il en est de même pour les tentes géodésiques dotées d’arceaux supplémentaires pour plus de stabilité.

Le duvet ou le matelas pour dormir

Pour dormir tranquille, un sac de couchage de randonnée est également de mise. On peut opter pour un duvet sarcophage qu’on utilise avec un drap sac en soie ou en polaire pour ne pas salir l’intérieur tout en apportant un surplus de chaleur. Outre, un +5 pas trop lourd est conseillé. S’il fait vraiment chaud, les matelas gonflables font l’affaire, car peu encombrants, mais confortables. Ne pas oublier d’emmener une pompe pour ne pas avoir à souffler de l’air humide dans la structure de ses boudins.

Les vêtements techniques

Quant aux vêtements de randonnée, emporter ceux qui permettent d’appliquer le système de 3 couches vu que les conditions climatiques changent rapidement. Pour la 1ère couche, privilégier les t-shirt en fibres synthétiques, polyamide, polyester, lycra ou laine mérinos. La 2nde couche sera faite de polaire en fibre synthétique pour se réchauffer et transférer la transpiration vers l’extérieur. Enfin, la 3ème couche protège des éléments extérieurs et des intempéries. Elle englobe les vêtements hardshell équipés de capuche et dotés de fonction imperméable et respirant avec effet coupe-vent. Ne pas oublier les chapeaux ou bonnets, les collants, les pantalons stretch, les chaussettes, les gants légers, etc.

Le réchaud et la nourriture

Le réchaud fait aussi partie des éléments indispensables à emporter en randonnée, devant être accompagné de réserve d’alcool à brûler. Il en est de même pour la casserole, le couvercle, le poêle, les assiettes, fourchettes, etc. La nourriture, elle, inclura du granola maison et des sachets individuels de café en poudre comme petit déjeuner. Du pain de mie, pain au levain, pain essène, galette de riz soufflé, saucissons, fromages et plaquettes de chocolat feront office de déjeuner. Comme dîner, des pâtes, des semoules aux épices, des champignons séchés, des cacahuètes salées font l’affaire. Les goûters sont faits de barre de céréales et de mélange de fruits secs.